Articles

Affichage des articles du février, 2020

Les réseaux sociaux : une arme de destruction massive

Image
L'actualité nous le rappelle une fois de plus.
Peu importe qui il est, ce qu'il représente, ce qu'il a fait. Le sujet n'est pas là. Demain ce sera le tour d'un autre, d'une autre. Vie privée, vie publique. La frontière est si mince. Existe-t-elle même encore ? Combien d'hommes et de femmes sont-ils ainsi cloués au pilori pour une petite phrase, une image dérobée, ou pour le seul fait de publier une photo ou un avis ? Combien d'adolescents se disent meurtris par la violence numérique ? Il suffit de lire les commentaires sur n'importe qu'elle publication pour comprendre que les réseaux sociaux ont libéré la parole jusqu'à la lie. Célèbres ou anonymes, politiques ou civils, jeunes ou adultes, sommes-nous tous condamnés à passer sous les fourches caudines de la toute puissance des nouveaux médias ? Devons-nous rester tapis dans l'ombre pour ne pas risquer la vindicte populaire ? Exposer sa vie, c'est s'exposer au regard de l'aut…

La complexité des hypersensibles

Image
" Je suis doué d'une sensibilité absurde.  Ce qui érafle les autres me déchire. "  Cette confession puissante et touchante de Flaubert à George Sand a trotté dans ma tête plusieurs jours durant. Pourquoi absurde ? Parce que cette sensibilité dérange ? Parce qu'elle n'était pas compatible avec la dureté de la société du XIXème siècle pas plus qu'elle ne l'est avec celle d'aujourd'hui ? Cette sensibilité exacerbée est aussi un cadeau, peut-être lourd à porter, mais qui a probablement contribué à nourrir la créativité de Flaubert comme celle de nombreux artistes. Serait-il possible de créer sans voir le monde à travers tous nos sens ? Sans cette capacité hypertrophiée à ressentir ce qui nous entoure ? Le quotidien serait bien fade sans ces amoureux des mots, ces jongleurs de notes, ces magiciens des couleurs, ces bâtisseurs de rêves, ces constructeurs fantasques. La vie serait bien triste si elle n'était constituée que d'individus robotisés,…